Untitled

The Oncolytic Virus MG1 Targets and Eliminates Cells Latently Infected With HIV-1: Implications for an HIV Cure.

Feuillet d'information pour l'étude de  Ranganath et al., pubilée dans le Journal of Infectious Diseases, Fevrier 2018

Les thérapies antirétrovirales actuelles (ART) contre le VIH ne permettent pas de cibler les cellules infectées en latence dans les réservoirs viraux du corps. La présence continue de ces cellules est un obstacle important au développement d'une guérison du VIH. La thérapie par virus oncolytique est une nouvelle approche thérapeutique prometteuse pour le traitement du cancer et peut représenter une nouvelle approche d'éradication des réservoirs du VIH. Un virus oncolytique est un virus génétiquement modifié ou naturel qui peut sélectivement tuer les cellules cancéreuses sans nuire aux tissus normaux. ("Onco" "lytique" signifie tuer le cancer.) Il a été montré que le virus oncolytique MG1 cible et tue les cellules cancéreuses contenant une anomalie spécifique. Les cellules VIH infectées de manière latente contiennent un défaut similaire qui pourrait être exploité pour le développement de nouvelles thérapies anti-VIH.

1) Quel était l'objectif de notre étude?

Les cellules latentes infectées par le VIH contiennent des défauts dans leur voie d'interféron, semblable aux défauts observés dans certaines cellules cancéreuses. Notre recherche évalue si les cellules réservoirs seront ciblés et tués par le virus oncolytique MG1 de la même façon que les cellules cancéreuses.

2) Comment cette étude est-elle reliée à une guérison du VIH?

La thérapie utilisant des virus oncolytiques peut représenter une nouvelle approche de l'éradication des réservoirs de VIH. Le fait que ce virus soit actuellement administré à des patients atteints de cancer dans le cadre d'essais cliniques devrait faciliter les études cliniques portant sur l'infection par le VIH.

3) Pourquoi les échantillons de patients sont-ils importants pour cette recherche? 

Pour obtenir des résultats représentant la réalité de l’infection par le VIH, notre étude devait analyser les ‘lymphocytes T CD4+ à mémoire’ provenant de personnes vivant avec le VIH traitées avec ART efficacement, et non de cellules cultivées en laboratoire. Pour mener nos études, nous avions besoin d'un grand nombre de cellules sanguines, car il est difficile de trouver des cellules T CD4+ infectées chez des personnes ayant une charge virale indétectable. Nous n'aurions pas pu découvrir ces résultats sans la participation de volontaires.

4) Qu’est-ce qui a été appris? Quelle est la suite?

Des recherches plus approfondies sur la façon précise dont le virus oncolytique MG1 cible et tue les cellules latentes infectées par le VIH sont nécessaires. La prochaine étape de l'équipe de recherche consiste à utiliser le virus MG1 dans des modèles animaux de l’infection par le VIH ou à passer directement aux essais cliniques, en attendant le financement et les approbations.

Version pdf imprimable ici

©2019 CanCURE

Follow

  • https://twitter.com/cancurehiv
  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon
  • White LinkedIn Icon